Dystopie…

Tout va bien, merci.

Un Internet sain pour les citoyens.

C’est ce que nous a sortit Gilles Babinet, dans cette vidéo présentant le Conseil National du Numérique [CNN] officiellement installé hier et dont il est tout frais Président.

Quoi? Vous ne savez pas ce qu’est ce fameux CNN alors que vous utilisez internet comme des fous? Mais qu’est-ce que vous foutez Bon Dieu? [ :=) ]

Reprenons donc pour les ceusses qui vivraient dans l’ignorance.

Depuis la démocratisation d’internet, depuis qu’on peut tout y faire, tout y trouver et que « tout le monde » y a accès, s’est posée aux gouvernements un peu partout de « qu’est-ce qu’on va bien pouvoir faire de ce truc? »….devenue maintenant « Comment en faire ce qu’on en veut? ».

Il y a eu plusieurs tentatives depuis 1996, presque toutes mortes dans l’œuf pour X ou Y raisons. Du Comité des Services en Ligne proposé par Isabelle Falque-Pierrotin en ’96 à la Commission Nationale de Déontologie du Numérique voulue par Xavier Bertrand en 2007 en passant par le Forum des droits sur l’Internet de Christian Paul en 2000.

On s’acharne sur le sujet [à tord ou à raison selon le cas] et c’est en 2008 que nait l’idée du CNN à l’issue des Assises Nationales du Numérique dans le Plan France Numérique 2012 qui dit en résumé que :
1 – il faut que le plus de monde possible soit « connecté » et au plus haut débit possible [ceci comprends la téléphonie mobile].
2 – Internet est désormais considéré comme le premier marché de bien culturels, développons en les services [ouvrons en les portes à nos requins et ça fera des thunes].
3 – le Web c’est bien, mais faut pas déconner et on va vous encadrer tout ça vous allez voir. Surtout vous, là-bas, les méchant libertaire-pirates-anarcho-de-gauche qui tuez la création et vous rebellez contre le système.

Bref, ça fait trois ans que c’est dans les tiroirs et depuis hier, c’est bon on l’a. Et même si sa mission et la longueur de son bras sont encore bien flous [Nicolas nous le dit à l’Elysée : le CNN est « libre de s’organiser comme il l’entend » et sera consulté pour « tout projet de disposition législative ou réglementaire susceptible d’avoir un impact sur l’Economie numérique[…] »] les paroles de M’sieur Gabinet et la liste des membres me font plus que grincer des dents.

Le conseil est donc composé de [étoilés, les importants] :
Président : Gilles Babinet (entrepreneur co-fondateur de CaptainDash, MXP4, Eyeka)
Vice-président de la commission Croissance :
*
François Monboisse (Responsable de Fnac.com, et président de la Fevad)
Vice-président de la commission Accès :
*
Giuseppe De Martino (Directeur Juridique de Dailymotion.com, vice-président de l’Asic)
Vice-président de la commission Libertés :

Nicolas Voisin (fondateur 22 mars)
Membres :

*Patrick Bertrand ( Directeur Général de Cegid et président de l’Afdel),
Jean-Baptiste Descroix-Vernier (PDG-fondateur de Rentabiliweb),
*Frank Esser (PDG de SFR, président de la Fédération Française des Télécoms),
*Emmanuel Forest (Directeur Général Délégué de Bouygues Telecom),

*Gabrielle Gauthey (Directrice des relations institutionnelles Alcatel-Lucent),
*Pierre Louette (Directeur Exécutif d’Orange),
Daniel Marhely (cofondateur de Deezer.com),
Alexandre Malsch (fondateur de Melty.fr),
*Xavier Niel (fondateur de Free),
Jean-Pierre Remy  (PDG de PagesJaunes.fr),
Marie-Laure Sauty de Chalons (PDG d’AuFéminin.com),

Marc Simoncini  (fondateur de Meetic.com, et Jaina Capital),
Jérôme Stioui ( fondateur de Directinet et Ad4Screen),
Bruno Vanryb ( PDG d’Avanquest Software et président du collège Éditeurs de logiciels du Syntec Numérique)

Comme vous le remarquez, ce Conseil est en fait le colloque de ceux qui « tiennent/font » le réseau et qui ont tout intérêt à le « rationaliser »  pour un max de profit au détriment de la liberté du net garantie par sa neutralité….et présidé par un homme de paille internaute lambda dont les sociétés [si ce n’est MxP4] étaient parfaitement hors du secteur et qui n’a réellement pas plus à voir avec le Web que ma voisine du dessous [mais il n’est pas le seul dans ce cas là, dans cette équipe].

Quand j’avais lu le Rapport relatif à la création du Conseil National du Numérique [où vous trouverez toutes les infos que j’vous donne avant] j’était réellement heureux d’y trouver, noir sur blanc :

L’internet n’est pas « sous-régulé » comme peuvent l’imaginer certains interlocuteurs. L’internet n’est pas le « far web ». L’internet n’est pas une zone grise dépourvue de toute législation. L’internet n’est pas la zone sans foi, ni loi. L’internet et ses acteurs sont soumis à de nombreux textes législatifs et réglementaires, dont certains destinés à s’appliquer spécifiquement à ce secteur. Il ne convient donc pas de créer une structure qui serait chargée de développer de nouvelles règles, de fixer de nouvelles obligations aux acteurs.
[…]
Le Conseil national du numérique n’a pas être un régulateur du monde de l’internet.

Et ben voilà, merde, c’est pas plus compliqué que ça. Et moi, pauv’ cruche, j’avais presque cru à la fable avant de me remémorer DADVSI, HADOPI, LOPSSI 1&2, les appels aux interdictions de Wikileaks [même si au final ZiziLeaks, c’est pas aussi fou que c’qu’on pourrait croire]…mais aussi que « genre les mecs sont d’venus sympas et vont nous laisser pénard dans cet espace de liberté qu’est le Réseau ».

Ça a pas loupé et on nous le fait bien comprendre :
« Ma conviction est qu’Internet est un territoire sans limite dont les frontières ne peuvent être réglées uniquement par le droit[…] » – N. Sarkozy dans son discours à l’Élysée.
« […] pour l’émergence d’un internet sain pour les citoyens »G. Babinet comme dit au début du billet.

Bon, le fait est que ça a pour but de redorer l’blason du Préz’ sur la question après une HADOPI ridicule [dont il a « tiré sa part d’erreur »] en essayant de faire passer ça pour le résultat de la leçon de son échec.
L’internet est de base considéré comme impropre à la consommation [ouch!] et on fait flipper les quidams en leur faisant bien comprendre que d’un côté y a « les bons internautes » et de l’autre les vilain pirates/hackers/Web-Terroristes/PedoBears [rayer mentions inutiles] justifiant par là même la création d’une entité d’encadrement autre que la loi [qui est voulue dépassée].

Mais, c’est quoi « un internet sain »?

Est-ce qu’on devra en manger 5 fois par jour? Est-ce que ça deviendra bon pour la santé [et remboursé par la SECU]? Où est-ce qu’au fond ça sera sain car approuvé par le Parti et que c’est-comme-ça-pi-c’est-tout?

Malheureusement c’est sans doute la dernière option et, même si les connoisseurs savent qu’il y a 10.000 solutions pour faire ce qu’on veut du net et y être, si ce n’est invisible, au moins anonyme on ne peut que s’alarmer de voir cet espace peu à peu grignoté par l’Etat Sécuritaire et la faim dévorante de ces Grands aux dents assez longues pour rayer le parquet.

Certains bâillonnent, d’autres culpabilisent en nous faisant croire qu’à cause du téléchargement « illégal » Johnny va devenir SDF mais tous nous le ferons payer d’une manière ou d’une autre [pas forcément en espèce, ne vous rassurez pas].

Une société a besoin de détracteurs, de contre-courants, d’underground, de contestation plus ou moins violente, de transgression sinon, c’est un bloc de bois sec…et un bloc de bois sec, c’est un élément mort condamné à la décomposition avant de s’effondrer sur lui-même. Malheureusement pour « eux », une société qui bouge c’est une société capable de leur en coller une et de les descendre des nuages.

L’internet doit rester le plus neutre possible et cette neutralité doit être protégée!
Observez le, ce qui se passe dedans : c’est ce qui se passe dehors.

Publicités

2 commentaires sur “Un Internet sain pour les citoyens.

  1. tagglemovies
    28 avril 2011

    Tout a fait Jacky, bien dit. Bon t’as tendance a dire tout ce qui est et à sortir les mots de la bouche [Quand t’apprend pas des trucs qui trouent le cul aux gueux qui prennent pas le temps de consulter l’actualité, comme moi :face: ]. Pour le coup, j’ai trouvé plusieurs détails intéressants avec tous ces beaux liens, que l’ignorais. J’te Kiffe!

  2. Ariane
    29 avril 2011

    Il est bien ton article, ça m’a permis d’apprendre des petites choses que je ne savais pas et c’est super!!
    Et puis j’aime bien comment tu écris, il y a une bonne dose d’humour, d’ironie, des réflexions pertinentes (oulaaaa que de compliments!! je suis de bonne humeur aujourd’hui!)
    Bref je passe un bon moment sur Dystopie ! Tant que tu as de l’inspiration en stock, continue ton blog, ça fait plaisir de lire des articles avec ton analyse et tes commentaires sur l’actualité. ça fait cogiter et comme dirait Descartes : Cogito, ergo sum !!
    Au bout d’un moment, il y en a marre des articles aseptisés.Voila un ptit blog sans prétention mais qui constitue une bouffée d’air frais pour aiguiser notre sens critique.
    Encore une fois merci !!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 28 avril 2011 par dans société, Technolo-Geek, et est taguée , , , , , , , .

Lecteur, Lectrice, tu m'aimes mais le RSS t'emmerde et tu ne veux quand même pas louper mes dernières bavures? Abonnes toi en entrant ton email [et c'est Gratuit]!

Rejoignez 57 autres abonnés

Et oui….moi aussi.

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

%d blogueurs aiment cette page :