Dystopie…

Tout va bien, merci.

Arbeit!

Tout juste, bande d’enfoirés de p’tits prolétaires de connards de communistes!
Y en a marre de vous voir nous les briser avec vos conn’ries de « conditions de travail ». A croire que vous v’nez ici en vacances bordel. Rêvez pas mes canards : vous allez en chier! Les « conditions de travail » seront MES conditions de Votre travail et quand vous n’en pourrez plus…j’vous en r’pass’rai une couche.

Ouais, bon, alors c’est pas forcément comme ça que l’sieur Bénézet nous le dit chez Atlantico mais j’ai fait les sous-titres, au cas ou. On y reviendra un peu plus loin et ça r’joint bien ce que je disais dans mon post sur FT.

Déjà, si vous vous d’mandez ce qu’est Atlantico : je vous aime. Si vous savez ce que c’est et que vous êtes convaincu que c’est un tas de bouse : je vous aime encore plus.
Pour résumer, c’est une boite à caca qui se fait passer pour un écrin à bijoux. Un « pure player » de l’information [sic], genre Rue89 mais dans une version libéralo-capitaliste aussi engageante qu’un tract du Tea Party mais qui se veut critique, provocateur de débat et surtout pas de droite..
Les principaux fondateurs en sont cependant Jean-Sébastien Ferjou [ex-LCI/TF1] et Pierre Guyot [ex-BFM/RTL/Europe 1] et parmi les actionnaires on retrouve Arnaud Dassier [inconditionnel des années Tatcher, chargé de web-campagne de Chirac et Sarko’], Charles Beigbeder [ex-candidat à la présidence du MEDEF qui voulait réécrire le code du travail histoire de « déréglementer les embauches » et pouvoir licencier à la va-comme-j’te-pousse] ou encore Xavier Niel [notre Steve Jobs à nous]. Ça vous donne la mesure.

Bref, sur la feuille de papier toilette publiée hier on peut lire :

Lorsque l’on est employeur, aujourd’hui, il ne s’agit plus seulement de déterminer un poste, des missions et des objectifs clairs pour un employé, il convient également de penser à son bien-être, de veiller à ne pas le contrarier, de lui assurer que son activité ne piétinera pas sa « qualité de vie »

Il est ainsi demandé au patron d’être à l’écoute, concerné par les sensations et les désirs de l’employé, quitte à ce que cette attention néglige parfois la hiérarchie et l’ordre nécessairement autoritaires et garants de la bonne marche de l’entreprise. En clair, il faut faire plaisir et s’accommoder des exigences d’un employé qui considère qu’il doit être avant tout heureux et serein dans son travail.

Bon Dieu d’merde! Si ça c’est pas suffisamment clair vous avez la traduction en début de billet.
Brieuc Bénézet, cet horrible bouffi de suffisance crasse, ose nous dire [lui qui n’a jamais travaillé de sa vie avant d’être propulsé par papa DG des Éditions Ellipses…et encore] que « merde, y’en a marre de ces gens qui se plaignent! C’est leur faute en plus, à ces cons qui croient qu’ils peuvent aller au charbon et être heureux en plus. Ils signent, et se vendent pendant X heures par jour….c’est pour en chier non? Alors bon, on les paye hein, ils veulent quoi d’plus? A croire qu’on peut plus faire de profit pénard maint’nant. »

On ne peut, une fois passée l’envie de le coller au bagne pendant 15 ans, que le remercier de faire comprendre à tous ceux et celles qui ne la voyait pas, la réalité [qu’on veut unique et souhaiterait immuable] du monde du travail qu’on essaye de leur faire gober par tous les trous. Que le travail c’est chiant et que ça ne peut être que ça. Que vous avez vendu vos corps et vos âme à votre boite pour X € et pour une durée de Y heures et que donc, vous lui appartenez pendant ce laps de temps, avec le droit de chier et de fermer vos gueules.
Que l’entreprise c’est autoritaire, que c’est-comme-ça-et-pi-c’est-marre et que, comme l’esclavagiste de l’époque qui fournissait un toit à ses esclaves pour protéger son « bien » aujourd’hui on vous donne de la thune pour que vous vous fournissiez votre toit tous seuls [et que c’est normal!].

Est-ce surprenant, comme discours? Non. Clairement pas. Mais c’est pas pour ça que ça donne pas envie de violence.
Aussi longtemps que les gens seront convaincus d’être, dans leur activité professionnelle, seulement une « force » et non pas un être-humain prêtant sa force à une entreprise…rien ne fera basculer la vapeur et l’immense majorité ne pourra reprendre les rênes des 33% de vie [8h par jour] consacrés à son travail.

Parc’que oui, vous n’êtes pas débiteurs de votre entreprise, c’est ELLE qui VOUS doit de l’argent pour rembourser le travail que vous avez fourni [ils vous payent pas d’avance non?]. Vous n’êtes pas « demandeurs d’emplois », ELLE [l’entreprise] est « demandeuse de force de travail » et si vous avez besoin d’argent, donc de répondre à des demandes de poste à pourvoir [de vous louer donc]….l’employeur doit a besoin des gens pour faire tourner son biz’ sinon sa boite dépose le bilan avant la fin de l’année.

Comme le dit un proverbe Japonais : « Quand il me tient, je le tiens aussi ».

Alors n’oubliez pas que si tous les employeurs ne sont pas des enculés [loin de là] les règles du jeu sont telles qu’à un moment, c’est chacun pour son steak…et que, chacun assis d’un côté de la même balançoire, vous avez tous les deux moyens de faire pression l’un sur l’autre et en plus, votre boulot peut vous rendre heureux [sisi, ça arrive vraiment].

M’sieur, Bénézet, de fait, je vous invite à aller…

Cordialement.

********************************
A lire également, le CSP qui en parle p’t’être mieux qu’moi ICI.

Publicités

2 commentaires sur “Arbeit!

  1. tagglemovies
    29 avril 2011

    c’est beau ce que tu dis *snif*
    Arbeit! c’est vachement plus hard dit en allemand, c’est un lien avec le travail forcé dans les camps? la pénibilité toussa, on crève a p’tit feu a cause du boulot?

  2. Teg
    30 avril 2011

    Note que ça c’est la version communiste du rapport social. Avec la modernité les choses sont plus floues et le principe d’individualité rend les actions collectives plus compliquées (prime de fonctionnement, prime de résultat, prime d’obéissance, prime d’obsolescence, prime à la gerbe et j’en passe). Un jour être primé ce sera terminé au mitard et les bonnes consciences pourront toujours crier au loup on aura que quatre mûrs et un léger repas chaud.

    Mais plus que le principe de hiérarchie, c’est l’instinct de domination qui en est véritablement la racine. On refuse les actions collectives pourquoi : pour être bien vu, mieux payé, donc supérieur… Jaurès en a fait l’expérience quand la supériorité du saturnisme aigu lui a pris le pas sur la voie de la sagesse sociale et le coeur par la même occasion. Un anniversaire fêté par les monarques du MEDEF à n’en point douter.

    Autre hypocrisie de masse. Une prostituée qui vend son corps c’est immoral mais un mec qui se vend corps et âme à son entreprise qui écrase les gens ou leur ment pour se faire du pognon, là… c’est … normal. Capitalistique, magistique, enculistique et c’est « ballot »…
    On s’y intéresse de plus près. Pourquoi c’est immoral la prostitution ? Parce que cela ne vise pas une domination mais l’asservissement à un désir naturel, pulsionnel… de domination. Le machisme n’est pas seulement un problème de photocopieuse ou de café, c’est aussi une forme de domination. Et ceux qui dominent semblent avoir toujours raison.

    On en revient au même à chaque fois. Ce n’est pas parce que soixante millions de personnes font la même connerie que ce n’en est pas une.

    Arbeit ? Mmmmh je dirais : Holy Shit !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 29 avril 2011 par dans société, et est taguée , , , , , .

Lecteur, Lectrice, tu m'aimes mais le RSS t'emmerde et tu ne veux quand même pas louper mes dernières bavures? Abonnes toi en entrant ton email [et c'est Gratuit]!

Rejoignez 57 autres abonnés

Et oui….moi aussi.

  • @vueling inside Fight VY8016...blocked since 40mn on BCN tarmac with no info whatsoever, and no com' from crew. Cheers. 4 weeks ago
%d blogueurs aiment cette page :