Dystopie…

Tout va bien, merci.

DSK est mort! Vive DSK!

Je n’avais pas  encore parlé de la gauche française, enfin….la gauche, le PS quoi.

Médiatiquement pas trop présents il y a un moment, n’ayant plus de gauche que le nom et tenant autant du réel parti politique que la Bande à Bozo lorsque tous les clowns s’entartent je les notais « inoffensifs » et les avais sciemment laissé de côté pour taper « les vrais méchants » . Et puis après tout, il n’y a pas d’honneur à refaire le visage d’un cul-de-jatte manchot.

Moi qui cherchais sur quoi baver après deux semaines d’absence, je remercie DSK de m’avoir montré la voie.


C’est toujours difficile d’estampiller cette bande de connards à « gauche ». Difficile [pour ne pas dire impossible] de les appeler socialo’ quand les mecs ratissent sur le domaine de l’UMP qui lui chasse sur celui du FN [cf. les « programmes » UMP/PS sur leur sites respectifs] et qu’un de leur leader est président du FMI.
Et puis le PS, c’est un peu le vide intersidéral.

Détaillons.

Avant toute chose, pour ceux qui se demandent encore pourquoi le FMI ne pourra jamais être associé au concept de « gauche », c’est quoi le FMI?
Grosso Merdo c’est une entité internationale [tenue par la Triade avec veto US] dont les missions sont de « promouvoir la coopération monétaire internationale, de garantir la stabilité financière, de facilité les échanges internationaux, de contribuer à un niveau élevé d’emploi, à la stabilité économique et de faire reculer la pauvreté ». Quand un pays se trouve en panne et ne peut plus rembourser ses crédits il fait appel au FMI qui lui fournit l’argent nécessaire en échange de pouvoir imposer ses Plan d’Ajustement Structurels [PAS], qui sont une approche comptable [inhumaine donc] de la situation du pays cible et des moyens pour le sortir de la crise.
Sortir de la crise c’est rejoindre le système de fonctionnement du Nord économique et la jungle du « marché ». Une approche comptable c’est faire économiser des thunes au pays débiteur [arrêt des aides sociales, coupe franche dans les budgets de la santé et de l’éducation] et lui en faire gagner [vendre terre, industries et services de bases comme eau ou électricité à des capitaux étrangers]. Certes au bout d’une décennie [voir deux] la pauvreté recule et l’IDH remonte même parfois mais le pays est désormais possédé par « l’autre » et doit se plier à ses directives sous peine de retourner à l’âge de pierre [« Quoi? Vous voulez pas voter « oui » à l’ONU?…Dommage, juste au moment ou notre gros industriel vient de rencontrer des problèmes dans l’approvisionnement en eau de votre population qui vit par 40° à l’ombre »].
Le FMI c’est une saloperie sans nom. Et c’est surtout pas de gauche. Comme DSK et ses adeptes.

D’un côté du PS un mec bien de droite et de l’autre…quoi?
Rien. Une équipe de bras-cassés qui se tirent dans les pattes, même pas foutue de nous pondre un vrai programme et qui va même jusqu’à demander aux internautes visitant leur site de leur donner des idées [on aura tout vu].
Incapables de donner ne serait-ce qu’une lueur d’espoir à leur électorat naturel et aux autres qui sont dans la merde. La somme de tous les vides, de toutes les nullités qui ne réussissent, dans leur manège, qu’à nourrir les autres camps pour au final sans doute faire ré-élire Sarkozozo parc’qu’à part Marine, il n’y aura personne pour tenir la mesure.

Parc’que oui, c’est bien ce qui nous pend au nez.
La vraie gauche [vous savez, les méchants rouges] est bâillonnée parc’qu’il est hors de question de poser les vrais problèmes au 20:00 et qu’en plus [comble du comble] un mec de gauche ne sera ni bling-bling ni identitaro-sécuritaire mais risquerait bien de démonter la Rose en prouvant son imposture tout en présentant la facture aux négriers d’en face avec des mots durs et interdits aux moins de 18 ans comme « chômage », « éducation », « égalité », « anti-militarisme », « liberté », « galère quotidienne » et même « aides sociales » [les fous!]. Pas qu’ils auraient forcément la solution miracle mais….bref.

Le choix devient soudainement simple, ont a le PS, l’UMP ou le FN. Les premiers ne proposent rien ou presque [sauf via Terra Nova, mais on y vient] et tapent sur l’UMP sans réfléchir, les autres édulcorent a peine les proposition FN en nous rejouant les Tontons Flingueurs et les derniers sont bien décidés à tout péter.
Force est de constater que les « ouvriers », la « France d’en bas » [l’électorat naturel dont on parlait] se tournent peu à peu vers nos bas-du-Front. Sans racisme aucun rassurez vous mais les mecs ne voteront jamais UMP [la droite c’est le mal] mais ne peuvent pas non plus voter PS parc’qu’il n’y a même pas une ébauche de projet digne de ce nom. Parc’que les seuls à être unis, à y aller franco’ [:=)], à proposer des mesures sociales claires, nettes  et à même de rassurer des gens qui se sentent au fond du trou c’est les identitaires et que si à un moment c’est chacun pour soit, ben tant pis pour le bougnoule du coin et d’accord pour vendre ma liberté contre une miche de pain [« Vous comprenez ma bonne dame, il faut bien manger… »].

Comme on est « de gauche » et pas assez con pour aller vers l’extrême-droite, on a plus qu’à se résigner à ces « socialistes de marché », ces « libéraux de gauche » qui n’ont pas osés un mot sur la situation des migrants maghrébins dans la merde après les révolutions [j’en passe et des meilleures], mais qui n’hésitent pas à nous dire  que « Pour une politique juste et efficace en matière d’immigration, nous renforcerons la lutte contre les entrées illégales, nous fonderons les régularisations sur la base de critères clairs et transparents et nous créerons un contrat d’accueil et d’intégration en insistant sur la maîtrise de la langue et la compréhension des droits et des devoirs républicains » [je sais ça fait peur].

Et ça ne fait que commencer, car [nous y voilà] la seule vraie force de proposition du PS c’est Terra Nova [à part Aubry hein] qui dit que :

Il n’est pas possible aujourd’hui pour la gauche de chercher à restaurer sa coalition historique de classe : la classe ouvrière n’est plus le cœur du vote de gauche, elle n’est plus en phase avec l’ensemble de ses valeurs, elle ne peut plus être comme elle l’a été le moteur entraînant la constitution de la majorité électorale de la gauche. La volonté pour la gauche de mettre en œuvre une stratégie de classe autour de la classe ouvrière, et plus globalement des classes populaires, nécessiterait de renoncer à ses valeurs culturelles, c’est-à-dire de rompre avec la sociale-démocratie.

Terra Nova ou la haine des classes. Terra Nova ou les seules personnes capables de mettre dans la même phrase « sociale-démocratie » et « abandon des classes ouvrières car sous-éduquées et incapables de comprendre qu’on puisse être de gauche et coucher dans le lit du Capital » [après tout, la population ouvrière ne représentait QUE 21,5% des actifs en 2009] La sociale-démocratie d’ailleurs, elle a lâché l’affaire après 1981 quand Papy Mitterand à fait monter l’extrême droite pour s’en servir comme levier, diviser la droite et s’assurer un second mandat avant d’enterrer vivant le progressisme.

Maintenant que DSK est fini, que Terra Nova se retrouve sans grosse tête derrière laquelle se ranger, ben le PS va au moins devoir nous pondre un programme digne de ce nom pour se rattraper. Et peut-être donc, pouvoir passer au second tour à la place de Sarko’ et récupérer la masse de votes utiles pour faire barrage au FN [si le FN passe, ce que je ne souhaite vraiment pas]. Avec ça Aubry qui, si elle ne nous a pas pondu un vrai programme, a au moins le mérite d’avoir un peu redressé l’image du parti et fait quelques proposition, à le champs libre [quoi? vous pensez encore à Hollande? :=) ]

DSK est mort. Merci DSK.

Publicités

3 commentaires sur “DSK est mort! Vive DSK!

  1. Buzz
    18 mai 2011

    Mi nave?? Le encontrarse? Excelente!

  2. Joyce
    18 mai 2011

    Salut! Bravo pour cet article bien cool! je vais faire tourner!

  3. Teg
    23 mai 2011

    En même temps les socialo ont décrété reconnaître (et respecter) le Marché il y à de cela une dizaine d’années. Alors le mythe de la gauche anti-capitaliste, faut chercher du côté de Besancenot. Et encore … Le truc c’est que tout rapport à une vision utopique des choses, et vous passez pour un maoiste ou un stalinien en rééducation forcée, façon le capital en coréen sous titré japonais, on comprend les signes mais sur le fond on a n’a pas fait mouche.

    Puis merde c’est quoi l’ouvrier aujourd’hui ? 100 000 gaillards au maximum. Qu’est ce que le pouvoir il en a foutre de ces 100 000 pauv gars ? Puis ils sont vraiment cons, Sarko leur promet la lune, le plein emploi, le crédit immobilier à taux plein, l’enculade au gravier et la pipe avant de partir, et ces couillons se prennent à rêver. Un jour faudrait quand même se demander si voter est vraiment un héritage positif de la démocratie. parce qu’un tyran non élu on peut gueuler, mais un tyran choisi on fait quoi ?

    Et sans parler du PS, parti de cadre qui s’ignore depuis quinze avec cette petite corde sensible : la racine populaire? Ca fait un fait un peu rétrospective iconoclaste, genre retour aux sources de la philanthropie, mais les foules en chialent et les dons affluent, on va quand même pas cracher sur la misère des donateurs!!! Mais c’est sûr avec une retraite du FMI (attouchements compris) à plus de 10 000 €/mois ca fait sûrement rêver toute la clique de dominateur maschiste qui se voit enfileur de jupons, « putes et soumises, c’est mon nouveau programme politique ». Bel oriflamme à n’en pas douter.

    Puis franchement la sociale démocratie, c’est vraiment le tiroir range merde. On y met ce qu’on veut, en cherchant bien on trouvera sûrement une capote usagée. « M’sieur le Juge c’est pas moi, c’est DSK!! ». Au détour d’un chemin idéologique superficiellement accompli, peut être croisera-t-on quelques tribuns qui vous parleront des classes populaires Place des Vosges et de la fête de l’huma au carré VIP.

    Honnêtement la rengaine droite gauche s’essouffle quand même un peu. Et puis à regarder l’Espagne on se marre. La solution à la crise ce serait le Parti Conservateur. La Cure d’amaigrissement fera pleurer les exaltés d’hier, un truc à demander la nationalité grecque.

    Honnêtement si le débat d’idées était vraiment la priorité des électeurs, ils auraient commencé par apprendre à lire. Et à ne plus voter… peut être…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 18 mai 2011 par dans Les Affaires de la Ville, et est taguée , , , , .

Lecteur, Lectrice, tu m'aimes mais le RSS t'emmerde et tu ne veux quand même pas louper mes dernières bavures? Abonnes toi en entrant ton email [et c'est Gratuit]!

Rejoignez 57 autres abonnés

Et oui….moi aussi.

  • @vueling inside Fight VY8016...blocked since 40mn on BCN tarmac with no info whatsoever, and no com' from crew. Cheers. 4 weeks ago
%d blogueurs aiment cette page :