Dystopie…

Tout va bien, merci.

Quand le sage nous fait un gros doigt, les imbéciles regardent la lune.

Bon, ça fait trois putain de mois que j’ai pas mis les pieds dans l’coin et la première chose que je fais, c’est d’en tartiner une petite couche sur notre rose nationale qui, en plus de chier quand même un peu dans la colle, n’a pas vraiment l’air d’avoir complètement vu tout ce qu’il y avait a voir. Enfin, la rose…j’parle surtout des militants [et de tous les autres aussi en fait] partant du principe magnanime que les têtes, elles, savent (1) de quoi il retourne  et donc (2) agissent sciemment.

Ce qui est pire, au fond.

====================================================================

On nous a tellement rabâché les oreilles, les yeux et le cul avec les primaires socialo’ que s’en était a vomir et, si elle reste quand même un succès en termes de participation et au final d’union politique…elle nous fait quand même prendre des vessies pour des lanternes et on en oublie trop vite, dans la joie et l’allégresse commune que :
1 –  OH!..calmez vous les gens, c’est qu’la primaire
2 –  Hollande n’est pas mieux que le reste.
3 –  la bonne d’en face n’a pas encore sortit les crocs

Bref.

Le PS a « choppé » le Sénat y’a pas si longtemps et, mine rien, même sans être socialiste [j’ai préféré être de gauche] ça m’a quand même fait bander trois secondes avant de reprendre pied et de réaliser, qu’au fond, ça ne voulait strictement rien dire si ce n’est, que, comme d’habitude, la France ne change de couleur que lorsqu’elle s’ennuie de la précédente et que bleu ou rose, c’est au fond plus ou moins les mêmes choses que l’ont retrouve derrière. Et donc forcément, cette primaire m’a laissé un peu froid m’voyez?

Pour résumer :  j’ai du mal à comprendre l’euphorie des concernés qui se voient déjà reprendre la bastille. Basiquement nous avons eu droit à un tapage médiatique dans les règles, où ils nous ont fait la totale pour nous dire…..on a trouvé un candidat.
J’trouve ça un peu court.
Non? Pas vous?
Ah…

Décevant, surtout à la gueule du candidat. François Hollande quoi…merde!
Plus mou tu meurs. Plus couard tu meurs.
Je me permets d’ailleurs de revenir sur l’article tout en mauvaise foi de Françoise Fressoz qui essaye de nous faire passer Hollande pour un sauveur en nous le montrant tel qu’il est : une jolie baudruche qui nous la fait à l’envers.
Pour faire quelques citations pêle-mêle [mais choisies]:

On peut incontestablement interpréter la victoire de François Hollande au second tour de la primaire comme le triomphe de la gauche réaliste. […] le candidat veut préparer les esprits aux hausses d’impôts, sans doute importantes, qui vont marquer le début prochain quinquennat puisque la faible croissance va priver la prochaine majorité, quelle que soit sa couleur, de toutes marge de manœuvre. Il a en revanche soigneusement évité d’entrer dans les détails de sa réforme fiscale, sachant que dès que des calculs précis seront faits, la réforme deviendra beaucoup moins facile à faire passer. […] Il s’est aussi montré ouvert à la thématique du juste échange, qui n’est pas un protectionnisme pur et dur mais une évidente contestation des règles du libre échange.

C’est la première fois qu’un candidat socialiste fait campagne sur un discours aussi dénué d’ambiguïté.

En gros : « t’inquiètes papi, tu s’ras pas dépaysé, et si on fait pas mieux qu’les précédents…ben ça s’ra d’leur faute à ces connards. »
Et pour ceux qui voudraient ça en clair : « Soyons réalistes, être de gauche ce n’est plus ni possible, ni vendeur, ni source de pouvoir. Alors on va faire comme ceux de l’UMP…mais en mieux, car nous sommes de gauche socialistes. Voilà, alors ils va y avoir des réformes mais on ne vous en parle pas…sinon vous allez encore vous plaindre et me dire que suivre la politique déjà menée par ceux d’avant c’est aller droit dans le mur. Par contre soyez heureux, même si nous ne renonçons pas au libéralisme galopant, le notre sera juste. Au moins. ».

(Ils l’avaient déjà dit par l’intermédiaire de Terra-Nova..voir articles précédents)

Et avec ça, c’est ce que Fressoz qualifie d’un discours « aussi dénué d’ambiguïté »? Oui, clairement….mais seulement si on sait lire et écouter.
Et je n’ose imaginer ce que cela aurait donné si Hollande avait été « flou ».

La présidentielle est loin, le candidat PS n’est pas de gauche et pas différent des autres [ou si peu]. On l’apelle le candidat de la synthèse et de l’apaisement…et c’est on ne peut plus vrai. François Hollande arrive à faire la synthèse du concept de gauche et de la politique de droite sous la nouvelle étiquette complètement farfelue de Gauche Libérale.
Il n’a ni uni la gauche [la pub l’a fait], ni remis en cause les mécanismes qui nous conduisent [nous en France, et les autres ailleurs] dans des situations catastrophiques sur tous les plans et donc volontairement évité de traiter des sujets qui sont le reflets de ces derniers : l’augmentation du chômage et la paupérisation galopante de la population ou encore la montée des extrêmes fascisants grâce a un sentiment de peur ambiant
il a aussi aimablement éviter de nous pondre des mesures [tout court] et encore plus, des mesures de gauche comme par exemple :
– l’élargissement et la facilitation des accès aux soins.
– une échelle de revenus pour éviter le creusement des écars.
– la renégociation de la dette et son paiement, d’une manière ou d’une autre, par les responsables
– la garantie d’un revenu minimal pour les plus pauvre qui, cette fois, ne fera pas de gagnera pas la course au ridicule avec le seuil de pauvreté.

Après tout, être de gauche, c’est aussi respecter la convention des droits de l’homme.
Enfin…

Tout ça pour dire que le PS se paye un candidat des plus ridicules et qu’en face, mal gré tout ce fouin..Sarkozy ne bronche pas.
Alors certes, les médias passe de Guéant à Fillon à Coppé à Hortefeux qui s’empressent de démolir le PS dans son ensemble. Mais le numéro 1 lui, reste muet et loin. Il échappe à la confrontation de son bilan avec l’espoir [même faux] que semble incarner le PS et évites à l’inverse des autres de l’UMP de se ridiculiser dans un désaveux et un mépris pas crédibles de l’adversaire. Lui reste bien en dehors de tout ça sans faire de commentaire et donc sans se faire le moins du monde éclabousser pour revenir préparé et bouillant sur le devant de la scène quand tout sera tassé, que le PS ne sera plus dans l’euphorie galvanisante et qu’Hollande aura un peu dégonflé.

Et le problème de tous ceux qui avec cette farce de primaire ne se sentent plus pisser c’est aussi comme le dit M’sieur CSP :

Après, il y a plein de gens qui refusent l’idée que Sarkozy puisse faire un deuxième mandat. Bon. Mais là on est plus dans la politique, on est dans la projection d’affects : ils pensent qu’il est à ce point impossible qu’il repasse, qu’il n’est tout simplement pas possible qu’il repasse, qu’il ne faut absolument pas qu’il repasse que du coup il peut ne pas repasser…

Et il a 100% raison. Le monsieur de droite fait de la politique, pas du fantasme.
Et en campagne, mal gré des sondages peu encourageants, il est dangereux et sait manier l’opinion. Tout le monde le sait.

==================================================

Clairement, on nous vend du rêve.
Et bien en plus. Matraquage médiatique, sondages, débats…toute l’artillerie est là. Le PS nous ressorts ses vieux masques gauchisants pour récupérer les voix des désespérés alors que, clairement on se fout de notre gueule.

Ouais, quand le sage nous fait un gros doigt, les imbéciles regardent la lune.

Publicités

2 commentaires sur “Quand le sage nous fait un gros doigt, les imbéciles regardent la lune.

  1. Aurelie
    25 octobre 2011

    Il est où, Lionel?
    ….
    Hhhé 😀

  2. Teg
    3 décembre 2011

    En même temps, une élection c’est filer un os à ronger…

    Y attendre et, pire que tout, y voir une révolution ou un renouveau, ce n’est que se leurrer.

    Mais bon ca fait sourire les critiques, plaisir aux participants et comme tout crétin qui se respecte on a le droit d’y croire encore un peu.

    Ainsi les néo-fascistes/identitaires des groupuscules « dits apolitiques » comme « la dissidence » sont contents, cela file du grain à moudre à leur vindicte de la politique. Au moins en cela n’ont ils pas encore tout à fait tort.

    Pour le reste, nous avons nos yeux pour pleurer, ce n’est déjà pas si mal.

    Et les créanciers se frottent les mains… On n’a pas fini de les payer !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 octobre 2011 par dans Les Affaires de la Ville, société, et est taguée , , , .

Lecteur, Lectrice, tu m'aimes mais le RSS t'emmerde et tu ne veux quand même pas louper mes dernières bavures? Abonnes toi en entrant ton email [et c'est Gratuit]!

Rejoignez 57 autres abonnés

Et oui….moi aussi.

  • @vueling inside Fight VY8016...blocked since 40mn on BCN tarmac with no info whatsoever, and no com' from crew. Cheers. 1 month ago
%d blogueurs aiment cette page :